Le guide de votre bien-être à domicile

Aide à la marche

L’aide à la marche de la personne âgée, un geste thérapeutique

senior déambulateur

© LisaFX - iStockphoto

Quel que soit son état de santé, la personne âgée a besoin de marcher quotidiennement et doit être aidée par des soins de santé appropriés entretenant les fonctions vitales de l’organisme.
  1. Les soins de santé indispensables pour faciliter la marche
  2. La marche sollicite plusieurs fonctions importantes de l’organisme

Le souhait de toute personne âgée est de demeurer autonome le plus longtemps possible, afin de vivre dans son environnement habituel, quitte à faire appel à une aide extérieure. Cela implique de se déplacer sans trop de difficultés, en un mot de marcher ! Si malheureusement, les ravages du temps apportent leur lot d’entraves à la mobilité quotidienne, des aides à la marche existent, adaptées à l’état de santé.

La recherche de l’autonomie : des effets physiques et psychologiques

Pour être autonome, une personne âgée doit se déplacer seule le plus longtemps possible soit à l’extérieur, soit à l’intérieur de son appartement. C’est important tant au niveau physique, que sur le plan psychologique. En effet, au niveau physique, il faut absolument entretenir toutes les fonctions mécaniques et neurologiques afin que la personne âgée ne devienne pas dépendante pour marcher. Car si elle perd cette autonomie, cela ne sera pas sans répercussion sur son état psychologique, avec perte de confiance, et appréhensions lors des déplacements.

Les soins de santé indispensables pour faciliter la marche

Les soins de santé, dispensés par le personnel médical habilité, pour que la personne âgée recouvre ou conserve son autonomie, sont excessivement importants. Le personnel soignant doit faire preuve d’une grande patience : il a en effet pour mission de dispenser l’aide dont a besoin la personne âgée, tout en respectant ses capacités physiques et sa personnalité. En quelque sorte, il doit la laisser s’impliquer dans cette quête d’autonomie : une assistance trop importante peut provoquer un blocage et l’empêcher de faire d’elle-même les mouvements naturels pour conserver une autonomie suffisante.

Les soins pour la rééducation à la marche vont passer principalement par des exercices permettant de tester l’équilibre de la personne âgée, la soumettre à des variantes dans la cadence de la marche pour évaluer à la fois sa résistance, la coordination de ses mouvements, sa trajectoire.

La marche sollicite plusieurs fonctions importantes de l’organisme

Même s’il s’agit de brefs déplacements quotidiens, la marche fait fonctionner à chaque fois plusieurs fonctions vitales de l’organisme, qu’il est indispensable d’entretenir pour conserver l’équilibre physique et psychique de la personne âgée.

Quelles sont ses fonctions vitales ? La fonction sensorielle : l’organisme de toute personne est soumis en permanence aux sollicitations environnementales extérieures, ceci en tenant compte de son état de santé et de sa capacité à réagir : tous ses sens (en particulier la vue et l’ouïe) sont alors en éveil et transmettent des messages à des zones précises du cerveau. De ce fait, en fonction du message reçu, l’organisme va déclencher une action précise, en l’occurrence ici, les mouvements de la marche.

Les personnes âgées voient leur masse musculaire diminuer avec l’âge, et notamment au niveau des membres inférieurs. Or, elles doivent absolument entretenir cette fonction musculaire pour préserver les différentes parties du corps et effectuer des mouvements coordonnés facilitant la marche. Il faut bien distinguer le vieillissement physiologique inhérent à l’âge et le vieillissement pathologique dû à la maladie : chacun d’entre eux a des incidences, à des degrés plus ou moins importants, sur l’organisme de la personne âgée et sur ses muscles.

Les personnes âgées ont souvent un mode de vie plus sédentaire que les autres tranches d'âge, ce qui signifie qu’elles se déplacent moins, donc qu’elles marchent moins. Les muscles des jambes sont donc peu sollicités et le sang y circule moins bien, ce qui implique que la circulation veineuse est déficiente. La personne âgée doit donc marcher le plus souvent possible, même par petites séquences, le principal étant de faciliter la circulation du sang.

L’ossification est l’ensemble de toutes les composantes qu'utilise l’organisme pour former du tissu osseux : elles vont permettre de le réparer en cas de chute. Il est important, surtout chez les personnes âgées qui y sont plus sujettes, de veiller à ce que ce tissu osseux ne s’altère pas, car elles auront plus de mal à se remettre des conséquences d’une chute.

Tous ces soins de santé, agissant au niveau physique, sont importants, mais ils ont un corollaire non négligeable, c’est l’image de soi que doit continuer à entretenir la personne âgée. Il est indispensable de la stimuler pour qu’elle ait à c½ur d’offrir à son entourage l’image d’elle-même qu’ils ont connue. Il faut l’encourager à prendre soin de son apparence physique, à être fière de conserver une image d’elle-même lui permettant d’accomplir les gestes simples mais ô combien essentiels de la vie quotidienne.