Le guide de votre bien-être à domicile

Aide à la marche

Actualités

Haute technologie : un exosquelette imprimé en 3D

Une dernière invention dans le monde du 3D a permis à Emma, une fillette de 4 ans de recouvrer l’usage de ses mains. Il s’agit d’un exosquelette imprimé en 3D créé spécialement pour permettre aux enfants handicapés de retrouver des gestes basiques mais indispensables : jouer seul, faire des câlins, écrire, etc.

Handicapée à la naissance, Emma a déjà suivi d’innombrables interventions et traitements censés lui guérir des raideurs articulaires causés par son arthrogrypose. Vu que les soins prodigués n’ont toujours pas réussi à faire bouger les de sa fille, la mère d’Emma s’est tournée sur l’exosquelette biomécanique « Wilmington Robotic Exoskeleton » du docteur Tariq Rahman qu’elle a découvert lors d’une conférence. Jusque là utilisé par des adultes, l’exosquelette était conçu en métal trop lourd pour des enfants. Pour y remédier, les docteurs Tariq Rahman et Whitney Sample ont utilisé une imprimante 3D capable de reproduire des dessins spécifiques en modèles d’exosquelette élaborés en thermoplastique, un matériau largement plus léger.

Depuis l’installation du « Wilmington Robotic Exoskeleton » sur la petite Emma, sa mère raconte : « Elle peut faire ses devoirs, elle écrit, bien-sûr elle joue, et c'est un moyen d'interagir avec ses camarades. [...] Quand elle a commencé à s'exprimer, on allait [à l'atelier du docteur Sample] et on disait "Emma, tu sais qu'on va te mettre le WREX". Et elle appelait ça ses bras magiques ». De son côté, le docteur Tariq Rahman a vulgarisé sa création et à ce jour, l’exosquelette a fait le bonheur de quinze enfants.